Le secret de la Kundalini dévoilé

 

 

MONTEE DE KUNDALINI

Les images sont la propriété de Silvia Schmitt et Patrick Murer.
Reproduction interdite

kundalini01Kundalini sous sa forme latente à Muladhara Chakra.

kundalini02

Kundalini s’active, nettoie chakra par chakra, puis redescend. Premier symptôme: chaleur dans la colonne
kundalini03Kundalini retourne à sa place initiale après avoir nettoyé une partie de la colonne et des chakras.
kundalini04

  • La Kundalini après avoir purifié tous les chakras et nettoyé le canal central, elle arrive à Ajna chakra, puis redescend. Tant qu’elle nettoie, la Kundalini est rouge.

kundalini05

  • Kundalini sous son aspect OR, on atteigne le stade de la transformation.
  • kundalini06La Kundalini sous sa forme BLANCHE: le canal central reste ouvert sous forme de lumière après la transformation.

kundalini07

  • A ce niveau Kundalini monte selon son désir ou suite à une pratique spécifique. Elle monte, reste un certain temps, puis redescend. Il y a des moyens pour la maintenir en haut un certain temps.
kundalini08

La Kundalini intègre sa nouvelle demeure à Ajna Chakra suite à une intervention d’un Maître. Elle ne redescendra donc plus.

kundalini09A partir de sa nouvelle base (Ajna), la Shakti (aspect féminin) monte et invite Shiva (aspect masculin) à la danse amoureuse sacrée qui a comme but d’intégrer l’énergie masculine de la Kundalini dans le corps.

kundalini10Après plusieurs rituels de fusion entre les 2 aspects de la Kundalini, l’aspect masculin peut rentrer dans la matière. Kundalini installée avec son double aspect à Ajna Chakra ne représente qu’une étape. Ce n’est pas la fin de son ascension.

Les images sont la propriété de Patrick Murer et Silvia Schmitt

Reproduction interdite

Anâhata Chakra selon l’enseignement des Natha

Anâhata Chakra

selon l’enseignement des Natha

auteur : Silvia Schmitt

 

Anahata : le son non frappé
C’est dans ce centre que le mystique peut entendre un son continu.

Qu’est-ce qu’un Chakra?

Les chakras, centres d’énergie du corps pranique ou du corps d’énergie sont un monde imaginaire, tout en étant réel. Mais en disséquant le corps physique, on ne trouvera rien.

Notre être individuel est fait de plusieurs couches, dont la partie physique est la plus dense. Ce qui anime le corps physique, est le corps énergétique ou corps pranique (Pranamaya Kosha). Les Chakras, roues d’énergie et les nadi (canaux subtils associés au système nerveux) font partie de ce corps énergétique. Les sept chakras principaux sont sur l’axe, dont 5 dans le tronc. Ces cinq chakras du tronc correspondent aux 5 éléments : terre, eau, feu, air, éther ou espace.

Les chakras sont représentés par un lotus avec un certain nombre de pétales ou une roue avec un certain nombre de rayons. Au centre de chaque chakra on trouvera une forme géométrique, un bija mantra (mantra monosyllabique). Y sont également représentées des divinités (énergies) et un animal. Toutes ces énergies régissent le chakra en question. Les images sont des indices du fonctionnement du chakra concerné. Autour du centre il y a les pétales, chaque pétale contenant une lettre sanskrite, toutes les lettres sur les forment globalement l’alphabet sanskrite.

Ce qui est moins connu, c’est qu’il y a sur chaque pétale une qualité (en Inde les défauts rentrent dans les qualités.) On peut faire évoluer un chakra en faisant des Nyasa (massages énergétiques) sur les pétales.

Anahata Chakra est situé dans la colonne vertébrale entre les omoplates à la hauteur du coeur. Il correspond à l’élément air qui est très vite en mouvement, rapide à se déplacer. Ce centre se déséquilibre très facilement, peurs et émotions semblent être incontrôlables. Ceci est aussi représenté par l’antilope, un animal rapide et peureux. Par des pratiques de Yoga adéquates, on peut se libérer de ce fardeau et faire évoluer le bon côté : l’amour inconditionnelle, la compassion.

C’est dans ce chakra du coeur, que les deux courants d’énergie s’équilibrent, l’énergie ascendante, la Shakti, et l’énergie descendante, Shiva, ou encore que l’individuel peut se fusionner avec le cosmique. Ceci est représenté par les deux triangles – pointe vers le haut/pointe vers le bas – qui s’emboitent et forment l’étoile de David.

Nous trouvons dans chaque chakra non seulement un élément correspondant, mais aussi les choses suivantes associées : un sens, un organe d’action, un organe de connaissance, un plexus, une glande, une planète, un Vayu (courant pranique), un son, un animal, un signe du zodiaque. Il y a les organes qui dépendent du bon (ou mauvais) fonctionnement du chakra.

En pratique cela veut dire que le toucher et le sexe influent sur Anahata Chakra. Les amoureux ont envie de se toucher, de faire l’amour. Il y a un nadi (canal subtil) entre le coeur et le sexe.

Dans Anahata on trouve :

Tattva (élément): Air
Sens: toucher
Organe de connaissance: peau
Organe d’actions: sexe
Prânavayu: Prâna, le souffle ascendant, correspondant à l’inspire
Dhâtu: (élément fondamental du corps) système sanguin.
Guna (qualités de tout ce qui est créé): sattva/rajas. (Sattva, si évolué, Rajas, si en difficulté Omkâra (le mantra OM) associé aux trois guna.
Couleurs: or flamboyant au centre. Les pétales de gris à bleu.
Forme géométrique: hexagone qui est le mandala de Vayu (air), et le cercle
Mantra Bîja (mantra germe): Yam.
Nombre de pétales: 12.

 

Anahata est un centre qui contient un des trois linga (genre oeuf dressé), le Bana Linga, le linga d’or. Voilà ce qu’en dit un texte traditionnel :
« 
Linga: bâna (flèche) linga le plus brillant de tous, le plus lumineux. Ce Linga resplendissant est le bloc d’or lui-même Hiranyagharba (l’embryon d’or). A son sommet se trouve un petit orifice surmonté d’une demi-lune. Sous la forme d’un croissant et d’un point (ardha chandra bindu). Cet orifice supporte la shakti Laksmî appelée aussi Trikona shakti. Shiva, le dieu du Linga, est animé d’un ardent désir sexuel. C’est là le point de départ de toutes les méditations sur les énergies sexuelles. Le point le plus important pour la sublimation. La concentration sur ce Linga accorde tous les souhaits.
Le linga est le siège des énergies qui président aux qualités suivantes: le succès ou la prospérité. L’expérience du bonheur ou la capacité à voir le délicieux. La destinée heureuse. C’est le centre de la béatitude. Il gère l’espérance, l’anxiété, le doute, le remord, la trépidation, l’excitation. C’est le siège de la conscience éveillé qui se contracte, se rétracte durant le sommeil. »

 

Pouvoirs: Dans l’esprit du Yogi naît un savoir sans égal.


Shakti: Buvaneshvarî. Kâkinî qui symbolise l’amour profond des deux aspects de la manifestation: sur le plan cosmique (Esprit/Énergie), sur le plan humain l’union de l’homme et de la femme.
Kâlî dont le vin et l’amour apaise le coeur. Quel est ce vin? Quel est cet amour? L’ivresse de la conscience (Shiva) et l’amour de l’amour.
Granthi noeux psychique): Vishnou Granthi. Noeud des notions de l’individualité et de la possession

 

Anahata Chakra est aussi le lieu de souhaits, le lieu du passage de la veille vers le sommeil.
Plexus: cardiaque.
Glande: thymus
Planète: soleil
Signe zodiacal: Lion


Présence: « l’âme » incarnée, identique à une flamme immobile dans un espace sans le moindre souffle de vent, comme la flamme effilée d’une lampe, symbole de la flamme de vie dans chaque être humain.


Fonction: Ce centre transforme les désirs grossiers des deux centres du bas. C’est grâce au coeur que les désirs purement sexuels créés par Swâdisthana peuvent être transcendés. Le feu de l’orgueil et l’appel du ventre peuvent également être purifiés dans ce centre. Grâce à cela peut naître la capacité d’aimer, celle de l’amour sans égoïsme. Pourra naître ensuite l’amour le plus pur.


Fonctions dans le corps physique: Le vent est le moteur de toutes les fonctions organiques et aussi le vecteur des activités psychiques. Ce centre gère la production et la distribution de l’énergie mentale, l’adapte à sa fonction physique et nerveuse. Il gère, tout ce qui est mouvement dans l’activité physique.


Qualités: Ce centre est celui de l’ego, des sentiments égoïstes, de la personnalité, mais aussi celui du celui de l’intuition la plus lumineuse, la plus sattvique.

 

Les 12 vritti des pétales:

  1. espoir
  2. anxiété, soucis
  3. endurance, effort, résistance
  4. attachement
  5. arrogance
  6. langueur, paresse
  7. ego
  8. discrimination
  9. convoitise
  10. hypocrisie
  11. le doute
  12. culpabilité

 

Manipura Chakra

par Silvia Schmitt
selon les enseignements des Natha

Le travail sur Manipura Chakra permet toutes formes d’alchimie personnelle par le pouvoir du feu.

Les pratiques de Yoga pranayamas, postures, concentrations sur ce centre permettent d’attiser ce feu du ventre et de le purifier, d’utiliser sa puissance, de libérer ses qualités latentes.

Selon la tradition du yoga, Manipura chakra se situe dans la colonne vertébrale à la hauteur du nombril. C’est un lotus à 10 pétales de couleur orageuse, une des tendances du chakra : les énergies de violence. A l’intérieur le triangle rouge, pointe vers le bas, nous indiquant qu’il s’agit d’un chakra plein d’énergie, siège du feu qui lui est rajas (mouvement, rapidité) . A l’intérieur le dieu Ram (Agni), le feu, monté sur un bélier ! La planète mars y est associée, Mars étant le dieu de la guerre.

Il s’agit d’un chakra solaire.

Tout nous indique que cela peut  »chauffer » très vite, une ambiance explosive, violente: les nuages orageux, le feu, le bélier, mars … mais cela nous indique aussi une puissance extraordinaire qu’il s’agit d’exploiter sans tomber dans le piège du reste! L’énergie se révélant est bien celle qui est nourri.

Manipura est un des points de feu des plus importants : il est nourri par le feu de la base (Muladhara Chakra). La tradition dit que c’est dans ce chakra (le soleil) que le nectar lunaire (la lune) sécrétée dans les régions du cerveau, est brûlé inutilement, empêchant ainsi le développement des pouvoirs (siddhis).

Nous trouvons dans Manipura Chakra également le siège du vayu (aussi appelé vent ou prana) SAMANA. Sama veut dire égale. C’est donc l’endroit où prana et apana peuvent s’unir après avoir inversé leur courant suite aux pratiques adéquates du yoga. On aura alors déjà fait un bon bout de chemin. Samana pourra se lever, ce qui est un préalable à la montée de l’énergie de la base.

Le Dieu médecin, Rudra, un aspect de Shiva a son siège dans Manipura Chakra. Il accorde ou il écarte la maladie, donne des pouvoirs et écarte la peur. Sa parèdre est Bhadrakâli.

La seconde Shakti (énergie féminine) du centre est Lâkîni qui est la bienfaitrice universelle.

Le bija mantra du chakra est Ram, le son qui éveillera le feu de ce chakra.

Son organe d’action est l’anus (Mula Bandha et Aswini Mudra) – donc encore cette liaison à la base.

Organe de sens : les yeux / la vue. Tout travail sur les yeux aura une répercussion sur ce chakra.

Manipura Chakra régit tout ce qui est assimilation/digestion. Nous connaissons le mieux le bol alimentaire, mais cette région concerne autant le plan mental – la transformation de la qualité des pensées/émotions – et énergétique..

C’est le dernier des trois chakras inférieurs qui sont en général soumis aux instincts, aux énergies brutes.

Cependant la traduction de Manipura est « cité des joyaux », ce qui est prometteur et encourage à purifier cette région. D’autres indices comme Rudra ou la bienfaitrice universelle nous y incitent. Une bonne santé, des pensées élevées, la connaissance (en relation avec la maîtrise du verbe) et la lumière associée au feu sont des qualités appréciables.

Le plexus solaire (creux de l’estomac), qui en dépend, est également très important. C’est un lieux, où les énergies souvent bloquent. Il contrôle le système nerveux sympathique et para sympathique.

Glande: Ilots de Langerhans et pancréas..

Fonction: est le centre de l’assimilation physique, mentale et subtil.

Fonctions dans le corps physique: Règle la digestion. Il est le centre de l’énergie active de la vie. Il gouverne la vue et l’anus. Contrôle le foie et l’estomac. La concentration sur ce centre permet le contrôle de la vie végétative du corps. Sur le plan physiologique c’est de ce centre que dépendent les sensations de douleur ou de plaisir physique, de chaud et de froid. Notre santé physique en dépend.

Instincts: Violence.

Psyché: C’est le centre des émotions et des sentiments grégaires ou sociaux, de la multitude des instincts qui régissent notre vie en groupes.

Activités subtiles: Manipura gouverne la sphère de manas, donc de l’intelligence humaine: la pensée discursive. Dans la sphère pranique il gouverne le lumineux.

Qualités – défauts: Les dix sont: honte, inconstance, jalousie, concupiscence, paresse, tristesse, sottise, ignorance, aversion/dégoût, peur.

Pouvoirs: La maîtrise de la parole avec les connaissance y afférentes. La capacité de retirer (des sorts) et de protéger. Transmission de pensées et influences sur le plan subtil. Pouvoir de guérir. Le secret de changer la tristesse en joie. La maîtrise des appétits physiologiques (faim, soif, sommeil). Capacité de se nourrir par le contenu subtil (prâna) des aliments. Permet toutes formes d’alchimie personnelle par le pouvoir du feu.